Guide d’identification des nuisibles

Écrit par barrabas. Dans Guides

Identification des nuisibles – Pour contrôler et se débarrasser efficacement des nuisibles, il convient tout d’abord de les identifier et de les classifier afin d’enrayer ces présences indésirables, ou de prévenir leur potentiel développement. Ce guide vous permettra de comprendre et connaître ce que l’on nomme nuisible. Comment reconnaître tel insecte ? Qu’est-ce qui différencie tel rongeur d’un autre ? Le premier réflexe à avoir avant d’agir est d’avoir une certaine connaissance  de l’invasion à laquelle on fait face. Ce guide abordera donc les espèces selon une classification classique mais efficace et aura pour vocation de répondre aux principales questions du néophyte sur la ou les espèces qu’il considère comme nuisible(s) dans son propre habitat.

Solution anti capharnaüm

Écrit par sylvain. Dans News

Dans les immeubles locatifs, les syndicats ou les mairies font souvent appel à des sociétés de désinsectisation en général une à deux fois par mois pour lutter contre les blattes, en préventif ou curatif. Malheureusement, beaucoup de personnes n’ouvrent pas leur porte, laissant ainsi l’occasion aux cafards de s’incruster dans divers endroits. Les professionnels ont beau traiter au gel anti cafards, le problème ne se résoudra jamais totalement. Les cafards se déplacent en grande partie dans les bouches d’aérations, les tuyauteries, et les canalisations, ce qui fait que les problèmes liés à leur invasion doit être traités de manière tout à fait globale. En utilisant des fumigènes insecticides, le résultat sera à court terme et non rémanent, c’est à dire qu’il pourra déblayer une pièce infestée, mais pas agir sur la face cachée de l’iceberg. La solution la plus efficace existante pour tous ces cas est d’utiliser le gel Goliath, qui est le plus puissant au monde.

Les campagnols d’Auvergne, le retour

Écrit par barrabas. Dans News

Depuis l’automne 2014, la région auvergnate est confrontée à des problèmes néfastes de rats taupiers, appelés plus généralement campagnols. La prolifération de ces rongeurs a gravement nuit à la culture locale, et est devenue un problème si important que l’administration locale, comme les habitants et les fermiers, ont décidé d’agir de leur propre chef en multipliant les efforts de dératisation. L’inconvénient majeur est que, vu les surfaces importantes à traiter, l’utilisation de poudre (proscrite aujourd’hui) ou de produits de dératisation s’avère à la fois dangereuse et laborieuse. Quant aux systèmes de piégeages, ils ne sont tout simplement pas à la hauteur étant donné la quantité nécessaire pour traiter des champs entiers infestés par les campagnols. Mais ces derniers étant potentiellement vecteurs de maladies diverses et dont la population locale se passerait bien (listériose, salmonellose ou leptospirose), il n’y a donc pas vraiment d’alternatives… le combat sera long et éprouvant, mais les méthodes de répulsifs anti campagnols ou les pièges sont incontournables et vont devoir être utilisés méthodiquement pour venir à bout de tous ces rongeurs nuisibles.