News

Ca pique, ca se cache, ce n’est pas une punaise de lit, découvrez le Scléroderme domestique !!!

Scléroderme, l’autre insecte qui pique…

En général, quand on se réveille un matin couvert de boutons, on accuse les moustiques, les puces ou les araignées.

Je passe sur les moustiques que nous connaissons bien, sachez quand même que les horribles moustiques tigres sont plus agressifs, leurs piqures plus virulentes, et qu’ils piquent en fin d’après midi particulièrement.

Les puces sont finalement rarement les coupables, il s’agit plus souvent des punaises de lit, appelées parfois à tord puces de lit. De nombreux articles sont déjà consacrés aux punaises de lit, cela dit, contactez nous si vous avez des questions : 01 40 38 38 38

Les araignées ne se nourrissent pas de sang, elles ne nous piquent donc que dans le but de nous tuer, bienheureusement elles échouent la plupart du temps. Au nord de la Loire, les cas de morsures d’araignées sont quasiment inexistants.

Araignée à corne

Mais il est une bestiole que l’on oublie systématiquement, peu connue, le scléroderme domestique, pourtant redoutable pour ceux qui l’ont subit. De la famille des hyménoptères qui regroupe, entre autres, les fourmis, les guêpes, frelons et abeilles, cet insecte qui de la tête à la taille ressemble à une fourmi, mais dont la dernière partie n’est qu’un dard géant, pique, agresse et transforme une habitation en cauchemar.

Quelques informations sur le scleroderme

Les males sclérodermes sont ailés, mais cet atout est loin d’être un réel avantage, la vie du male scleroderme consiste à trouver rapidement une femelle (en ça, les ailes sont utiles), à la féconder, puis à mourir… Si quelqu’un veut se soucier de comment les males de l’espèce scleroderme sont traités par les femelles…

Les femelles sclerodermes sont aptères, c’est à dire qu’elles n’ont pas d’ailes. Trop terre à terre pour voler, la scleroderme arpente fièrement les surfaces de bois à la recherche d’insectes xylophages (les insectes xylophages mangent le bois, rien à voir avec le xylophone, à part peut être la cigale…).

Le scleroderme domestique ou la saga alien

Pour les fans de films d’horreur, voici le funeste sort que réservent les sclerodermes aux coléoptères xylophages.

Dans le rôle des victimes, les vrillettes, les capricornes (l’insecte pas le signe du zodiac) ou plus exactement leurs larves, e n effet, c’est la larve qui est xylophage et qui mange le bois.

Dans le rôle du monstre, la fourmi-guêpe piqueuse et ses larves.

La maman scleroderme pique à plusieurs reprises la larve xylophage, un peu partout, elle repique inlassablement, pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que la larve soit parfaitement paralysée. L’horreur se poursuit, la maman scleroderme va ensuite, pendant plusieurs jours, tel un vampire, aspirer le sang de la victime, toujours sans la tuer. Le sang stimule la ponte, bientôt la larve xylophage est couverte d’œufs. Quand les larves du scléroderme éclosent, curieusement, la maman reste avec elles et veillent à ce que tous se passe bien, une rareté chez les insectes. Les larves sclerodermes vont ensuite entrer leur tète dans la larve xylophage, et un peu à la manière d’une tique, vont pomper l’intérieur de l’insecte de bois. les larves du scleroderme laisseront le xylophage vidé, desséché, sans vie. Alien est parmi nous !

Comment se débarrasser du scleroderme ?

Vous l’aurez compris, ce n’est pas une mince affaire… Le meilleur moyen est de trouver ou sont les insectes de bois, meubles, poutres… traiter le bois, puis pulvériser de l’insecticide liquide concentré sur les surfaces de l’habitation. Vous pouvez utiliser un insecticide anti-punaise de lit, ce qui tue les punaises, tue les sclérodermes. Pour les punaises de lit, il faut repulvériser 15-21 jours après, le cycle de reproduction de la punaise de lit étant entre 2 et 3 semaines. Pour le scléroderme, c’est moins clair, peu d’études et d’informations sont disponibles, des sources parlent d’un pic d’apparition du scleroderme à la fin de l’hivers, d’autre en été…

Si vous avez été victime d’une grosse infestation de scléroderme, le mieux est de pulvériser une seconde fois si vous recommencez à en voir. Si après deux pulvérisation le problème persiste, c’est sans doute qu’il reste des larves xylophages chez vous ou dans un arbre à coté…

Mouches de grenier, elles envahissent nos maisons !

Article précédent

Comment choisir sa housse anti-punaise de lit ?

Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *