InsectesNews

Chien détecteur de punaise de lit

On connait tous les chiens d’avalanche, libération les met à l’honneur dans cet article : https://www.liberation.fr/saison-en-hiver/2019/01/30/avalanche-on-fait-confiance-au-chien-pour-conclure_1706337

Certains connaissent les chiens détecteurs d’explosif ou de drogue, ils fonctionnent de la même façon, sachez qu’il existe aussi des chiens détecteurs de punaises de lit. Le chien pense que c’est un jeu, il cherche ce qu’on lui demande pour faire plaisir à son maître, son flaire exceptionnel donne en général des résultats spectaculaires, en tout cas, si vous êtes pris dans une avalanche, c’est mieux qu’un chien vienne rapidement à votre recherche.

Concernant les punaises de lit, le chien sera capable de déterminer leur présence pièce par pièce, voir même de préciser dans quelle partie de la pièce les vampires se cachent. Idéalement, soyez équipé d’une machine à vapeur sèche, le Cimex eradicator de Polti  notamment, passez le sur les zones ou le chien à détecté les punaises de lit, ces insectes hématophages (qui mangent du sang) ainsi que leurs œufs meurent à 60°C, la vapeur sèche sort du pistolet entre 150 et 180°C. A coté, Rambo est une gentille fée !

L’intérêt aussi des chiens détecteurs de bedbugs (c’est plus chic en anglais, en italien c’est cimice, prononcé tchimitché, c’est même jolie) c’est qu’ils peuvent déterminer si les parties communes de l’immeuble sont infestées et éventuellement trouver l’appartement source du problème. Les infestations d’immeuble sont rarissimes, les punaises de lit détestent se déplacer, dans ce cas, il faut traiter par pulvérisation insecticide les parties communes, l’appartement source, et les appartements infestés, bienvenue en enfer !

La machine à vapeur sèche Polti  (on la loue aussi) sert aussi à combattre les acariens, les mites et les insectes en général, elle défroisse les vêtements, on vous la recommande !

Un chien dévore Trevor the duck, l’oiseau le plus solitaire du monde.

Article précédent

Une blatte pour la Saint Valentin, fini le cafard !

Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *