Puces et punaises

Écrit par barrabas. Dans News

Quelle est la différence entre la puce et la punaise de lit ?

  Les puces et les punaises de lit, vampires minuscules qui terrorisent nos nuit et assombrissent nos journées, font un retour piquant dans nos lits. Mais la plupart d’entre nous n’ont jamais vu de puces voir même jamais entendu parler des punaises de lit. Comment reconnaitre ces insectes rampants, comment les différencier, car après tout, selon Sun Tsu dans l’Art de la guerre,  » Qui connaît son ennemi comme il se connaît, en cent combats ne sera point défait. Qui se connaît mais ne connaît pas l’ennemi sera victorieux une fois sur deux. Qui ne connaît ni son ennemi ni lui-même est toujours en danger. » Connaitre et reconnaitre les puces et les punaises de lit permet donc de mieux les éradiquer ! La première différence entre les punaises de lit et les puces saute aux yeux, c’est justement que la punaise de lit rampe, condamnée à garder ses 6 pattes au sol, alors que la puce bondit, saute, c’est d’ailleurs une remarquable athlète, ses bonds peuvent atteindre 300 fois sa taille, imaginez un homme sautant 540m ! Les puces sont donc beaucoup plus visibles, elles n’hésitent pas à nous bondir dessus, même en pleine journée, à se cacher dans nos vêtements, mais on ne les trouvent pas dans les moulures du plafonds, dans les tringles des rideaux, derrière les tableaux, derrière le papier peint, domaines réservés aux punaises de lit… Autre différence, la puce à un corps en forme de croissant, sans doute une trouvaille aérodynamique de ce parasite hématophage, pour fendre l’air, retomber façon parachute… La punaise de lit est plate, fine, pour se cacher dans la moindre fente, fissure, passer à travers les trous des matelas, rentrer dans les meubles, les plinthes, se glisser entre les draps pour atteindre sa nourriture, nous et notre sang. Puces et punaises de lit sont donc assez différentes, mais leurs redoutables points communs font que la méthode pour les éradiquer est la même, même cauchemar, même galère, même traumatisme, appelez nous en cas de doute, plus vous agissez vite et plus il sera facile d’anéantir puces et punaises de lit ! 01 40 38 38 38

Couleuvres aux couleurs de l’été

Écrit par sylvain. Dans News

Couleuvres : informations pratiques. Alors que l’air et la terre se réchauffent, les animaux à sang froid, eux se réveillent. La léthargie de l’hiver qui se tarit laisse place au recueillement des serpents sur les roches statiques chauffées par le soleil. C’est ainsi que les couleuvres se la coulent à la cool comme des héliotropes affamés, qui ne demandent qu’à faire cuire le sang congelé qui traversent leur corps. Alors les humains apeurés et suppliants se tournent vers le Viperyl comme des apôtres devant du pain sec, et déversent leurs répulsifs anti nuisibles pour apaiser la terreur injustifiée qu’évoque en eux l’image du pauvre serpent candide. Les couleuvres peuvent parfois être confondues avec des vipères, voici certains éléments permettant de les différencier : De manière générale, les couleuvres ont une tête beaucoup plus arrondie que les vipères, qui auront plutôt ce membre triangulaire et plus aplati. De plus les couleuvres sont légèrement plus petites que les vipères, et surtout, les yeux des premières sont arrondies, tandis que les pupilles de la seconde possèdent une fente verticale plus effrayante. Enfin les vipères ont un corps généralement plus trapu et possèdent davantage de petites écailles. On sait aussi que les vipères sont plus dangereuses, et pourtant plus peureuses.