News

Comment choisir sa housse anti-punaise de lit ?

Véritable fléau touchant de plus en plus de personnes, les infestations de punaises de lit semblent de plus en plus difficiles à enrayer. Il n’existe que peu voire pas de manière préventive de s’en prémunir si ce n’est de rester attentif lorsque l’on voyage ou que l’on achète des meubles d’occasion. Dans certains cas, il peut être intéressant de mettre en place des housses spéciales pour la protection des literies, matelas comme sommiers ou oreillers.

 

Une homologation particulière permet aujourd’hui de déterminer si oui ou non une housse est garantie anti punaise de lit. Tests en laboratoires notamment, ces protocoles garantissent le bienfondé d’une protection complète. Le but principal étant de ne pas laisser entrer l’insecte (ou sortir, s’il est déjà à l’intérieur), l’enjeu sera de mettre en place une herméticité absolue, tout en garantissant un confort et une respiration minimale et optimale pour l’ergonomie et l’intégrité de la housse sur le long terme.

 

Les housses de protection Teskad ont précisément ces attributs et s’efforcent de garantir un maximum d’efficacité pour protéger sa literie contre les punaises. Plusieurs tailles sont disponibles afin de permettre à toutes les literies de trouver une protection adéquate, qu’ils s’agissent de housses de matelas, de sommiers ou d’oreillers. Elles sont toutes extensibles (une dizaine de centimètres) et lavables à 60 degrés. Il est néanmoins conseillé de garder la housse posée sur la literie pendant au moins dix huit mois après la première mise en place, au cas où des œufs de punaises se seraient incrustés préalablement (les larves et adultes peuvent rester plus d’un an sans se nourrir).

 

Aucun produit chimique n’est utilisé pour le traitement des housses de protections anti-punaises de lit. Il ne s’agit pas de tuer les punaises au contact de la housse avec de l’insecticide toxique mais tout simplement de leur interdire l’accès grâce à l’isolation et un système de fermeture éclaire avec une accroche fixant solidement l’attache pour prévenir de toute ouverture fortuite et non désirée. Les housses peuvent donc faciliter le traitement anti punaises en préservant les literies contre les nidifications excessives et en diminuant les risques immédiats d’être victime de piqûres, même si le risque absolu n’existe pas étant donné la multiplicité des zones potentiellement exploitables par les insectes.

Ca pique, ca se cache, ce n’est pas une punaise de lit, découvrez le Scléroderme domestique !!!

Article précédent

Housses anti-punaises de lit : comment la choisir ?

Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *