News

Frelon asiatique

Le frelon à pattes jaunes plus connu sous le nom de frelon asiatique a été introduit en France au début des années 2000 (probablement caché dans des poteries chinoises, le fameux made in china…), parfaitement adapté, cet insecte volant du genre Vespa (il ne s’agit pas du scooter !) vient de régions asiatiques, au climat tempéré, comparable à celui de l’hexagone. Un peu plus petit et foncé que nos frelons ancestraux, son dard pique plus profondément et son agressivité envers les autres insectes rendent le frelon asiatique très invasif.

 

Au printemps, le frelon asiatique sort de son hibernation (il passe l’hivers sous terre ou dans des troncs d’arbre), les reines, un peu plus grandes, cherchent alors à fonder des nouvelles colonies, de grandes ruches, jusqu’à un mètre de haut, sur les branches hautes des arbres, les charpentes, toits, mobiliers urbains, bref, un peu partout !

Un nid de frelon asiatique peut abriter jusqu’à 2000 individus, attention donc si vous décidez d’une attaque surprise, veillez à être bien équipé (combinaison anti-frelon) pour ne pas perdre la bataille… Rien ne sert de s’énerver sur un nid en pleine hivers, il est tout simplement abandonné chaque année.

Les frelons asiatiques se nourrissent de fruits et de nectar mais capturent des mouches ou des abeilles pour nourrir leurs larves. Ils peuvent déferler sur les nids d’abeilles et les capturer massivement contribuant à la disparition de cet insecte polinisateur indispensable à la vie.

La bonne nouvelle c’est que le frelon asiatique n’est pas agressif envers l’homme, tant qu’on ne s’approche pas trop du nid… sinon attention ! Il est aussi moins attiré par la lumière que son cousin européen et rentre donc moins dans les maison.

 

Le venin du frelon à patte jaune, le frelon asiatique pour ceux qui n’ont pas suivi, n’est pas vraiment plus dangereux que celui de nos bons vieux frelons, mais bon, la piqure est très douloureuse et potentiellement dangereuse en cas d’allergie. Pour les courageux qui se lancent à l’attaque du nid, méfiez vous, certaines combinaisons anti-guêpes ne sont pas assez épaisses et le dard du frelon asiatique les transpercent. Mauvaise surprise…

Attention, les frelons asiatiques peuvent aussi utiliser des projections, des jets de venins assez douloureux. Une fois encore, bien se protéger quand on attaque un nid de frelon !

En cas de piqure le plus simple est d’approcher de la plaie un source de chaleur, le venin se détruit au contact d’une forte température, une cigarette par exemple. Le but n’est pas de vous inciter à fumer ! Ni de provoquer des brulures aux troisièmes degré à votre entourage sous prétexte de piqure de frelon asiatique.

 

Difficile de s’en protéger, les apiculteurs réfléchissent à entourer leurs ruches de poulets et de poules qui semblent être de redoutables prédateurs des frelons à pattes jaunes… Comme quoi… Pour ceux qui n’ont pas de bassecours sous la main, il reste linsecticide à pulvériser sur le nid apparent, ou la poudre anti-frelon à appliquer avec une poudreuse pour les nids cachés (dans la terre, sous les tuiles…), contactez nous pour plus de conseils 01 40 38 38 38.

Les scorpions

Article précédent

Teskad Poudre anti guêpes et frelons

Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *