News

La Punaise Diabolique, terreur des plantes

La punaise diabolique ne doit pas être confondue avec la punaise de lit.

La punaise diabolique, punaise des champs, pourtant d’un aspect beaucoup plus effrayant que sa cousine de la ville, la punaise de lit, est totalement inoffensive pour l’être humain. La punaise diabolique s’est invitée depuis l’été dernier dans nos villes, attirée par nos plantes décoratives accrochées à nos fenêtres, à l’image de la vampire de lits, la bedbug des plantes est un insecte suceur piqueur qui se nourrit de sève, assassinant la plante hôte. Le froid venant, le vampire des plantes rentre dans les maison pour s’y cacher et survivre l’hivers. L’une d’entre elle s’est même cachée dans un carton reçu par la poste comme vous pouvez le voir sur la photo.

20190212_123138

Moins résistante aux insecticides que la punaise de lit, il est quand même difficile de se protéger contre la punaise diabolique aussi appelée punaise asiatique, car elle vole. Imaginez si les punaises de lit volaient, personnellement, je déménagerais sur Mars.

Vous pouvez utiliser des barrières à insectes pour limiter la casse, autour des fenêtres, des bouches d’aération et pourquoi pas sur les plinthes ou en haut des murs. Attention, la laque insecticide digrain reste toxique au toucher pendant plusieurs semaines, il faut que le barrage à insectes soit donc hors de porté des enfants et des animaux domestiques.

Les nuisibles, insectes ou rongeurs, encadrés par les loi Elan

Article précédent

Le mystère du bébé pigeon

Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *