News

Solutions anti souris

En ville, dés lors qu’il y a des travaux, des commerces, des cimetières ou une station de métro, toutes les situations sont favorables aux infestations de souris. Il est souvent très difficile d’en venir à bout efficacement. Le réflexe est souvent de faire appel à une société prestataire de services, ou de se procurer des produits souricides en grandes surfaces ou dans les jardineries.

Sachez-vous néanmoins que des produits professionnels pour la lutte contre les souris sont à portée des particuliers, et que ces solutions peuvent parfaitement être aussi efficaces que n’importe quel autre traitement pro. Pour se faire, la boutique produit-antinuisible propose une gamme de produit adaptée à toutes les situations possibles, que ce soit en préventif ou en curatif.

Dans 95% des cas, les professionnels utilisent des plaques de glu anti souris, que vous pouvez également disposer vous-même : le long des murs, sur le trajet des souris. Cette méthode est un peu agressive et désagréable, mais elle est très concrète et permet d’avoir un résultat rapide.

Vous pouvez également utiliser une autre méthode traditionnelle : la mise en place de poisons. Il faut savoir que tous les souricides de dernières générations contiennent des molécules anti coagulantes (difénacoum) qui dessèche totalement l’animal, celui-ci ne laissant ainsi aucune odeur lorsqu’il mourra, quatre à six jours après ingestion de la pâte fraîche ou du bloc anti souris. Il existe également un gel souticide ayant les mêmes propriétés que les précédents, mais permettant un accès facile dans les parois, les murs et autres passages difficiles d’accès.

Alternativement, la mise en place de pièges électroniques est aussi envisageable. Il suffit d’y placer du beurre de cacahuète ou de la pâte d’arachide dans la boîte afin d’attirer la souris qui ira s’électrocuter dans le piège. Renouveler l’opération après chaque prise si l’infestation continue.

Zika et le moustique tigre viennent chez nous, on a de quoi les combattre !

Article précédent

Punaise de lit, le génome décodé !

Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *